The Legend of Eternia

Acte II de la Prophétie : la Colère des dieux, Chapitre 1 : les Envoyés de l'Apocalypse...La guerre semant le Chaos sur Eternia les dieux veulent s'en méler. Quel rôle jourez vous dans cette histoire ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mise au point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mise au point   Lun 2 Juin - 1:12

Messages précédents

La jeune femme esquissa un sourire amusé, souligné par un regard pétillant d’allégresse, quand l’homme repoussa nonchalamment ses bras pour se détacher de son étreinte. D’un geste gracieux, elle fit la révérence, et glissa d’une voix teintée de plaisir :


« Ekhlezy, je vous offre toute ma gratitude ! »

Presque en dansant, elle revint aux côtés d’Hitaye et effleura son chanfrein du bout des doigts.

« Il est rare qu’un homme ne succombe à mes avances. Alors, forcément, je ne peux que vous admirer ! »

Déclara-t-elle d’un ton enjoué, se retournant brusquement.

« Et vous me voyez rassurée, aussi ! Cela faisait quelques temps déjà que je me demandais s’il y avait encore en ce monde des hommes dignes de ce nom ! »

Elle respira une grande bouffée d’air et secoua sa longue tignasse brune avant de reprendre, les yeux fermés.

« Vous allez peut-être vous demander le motif pour lequel je vous ai tout exposé maintenant, au lieu d’attendre encore un peu pour enrichir mon jeu… En fait, c’est très simple… »

Elle rouvrit ses yeux bleus océans et les posa encore une fois droit dans ceux du dragon, mais cette fois-ci, la séduction avait fait place à la gaité.

« Je suis en partie certaine qu’avec quelqu’un d’aussi perspicace et clairvoyant que vous, cela aurait été en vain. Corrigez-moi, si je me trompe… »

Bien entendu, l’accord de son interlocuteur aux propos de l’illusionnisme n’était pas innocent dans son subit besoin de se sentir si joyeuse. Elle s’immobilisa tous de même quelques secondes. Elle n’avait pas bien fait attention, mais la consonance de l’adhérence de l’homme était tous de même assez étrange. Je le pourrais… Elle–même l’aurait utilisé dans le cadre d’une moquerie. Elle fronça les sourcils. Peut-être avait-il voulu dire qu’il pourrait le faire, mais qu’il ne le ferait pas. Elle tourna légèrement sa tête vers la droite ; ou peut-être pas, il était déjà très étrange, alors sans doute s’agissait-il de sa façon de s’exprimer ?

« A propos de l’illusionnisme. Vous le pourriez, mais le feriez-vous ? »

Dit-elle finalement, incrédule. Mais elle n’attendit pas même la réponse, et aussitôt qu’elle eût repris des airs radieux, elle attrapa la main du presque inconnu, grimpa d’un bond sur le dos de son arabe, lui murmura quelques mots à l’oreille, puis invita l’autre à en faire de même.

« Vous allez comprendre. »

Expliqua-t-elle simplement avant de demander le galop à sa monture.

Traversée plus ou moins longue, mais la jeune femme ne dit pas un mot et se contenta d’écarter les bras en riant aux allures les plus rapides, attrapant ci et là quelques verdures pour les lâcher un ou deux mètres plus loin, et de regarder le ciel et le paysage qui l’entourait avec un visage épanouit, ses pensées pourtant ailleurs, une fois revenue au pas.

La guerrière ne savait absolument pas pourquoi, mais elle éprouvait une grande sympathie, et beaucoup de respect à l’égard du dragon. Ce n’était pourtant pas chose courante, mais ici, il avait en lui quelque chose de différent, qui faisait que le courant passait mieux, et que tout semblait alors simplifié.

A peu près trois heures de voyage s’étaient écoulées, le soleil se couchait, et Sagitta somnolait, accrochée à l’encolure d’Hitaye qui s’était arrêté. Elle rouvrit ses yeux, qui avaient maintenant la forme de ceux d’un loup, lorsque celui-ci la secoua légèrement. Elle se redressa abruptement, et manqua de se heurter sur le ‘passager’.

Après s’être excusée, elle reporta son attention sur le paysage. Nuls doutes, ils étaient bel et bien arrivés dans la forêt noire. Elle remit sa capuche sur son visage et d’un geste agile, mit pieds à terre. Elle entraina le dragon par la main et l’emmena jusqu’aux campements. Elle le fit traverser les lieux piteux sans un mot, regagna l’emplacement où patientait l’étalon, l’enfourcha une nouvelle fois, et lui demanda due sortir des lieux.

Une fois que ce fût fait, elle descendit une nouvelle fois, abaissa sa capuche, et déclara d’un air grave :


« Maintenant que vous avez des images sur les mots, et que nous sommes suffisamment loin des oreilles indiscrètes, je me dois de vous expliquer quelques détails ; jouer la comédie avec vous est inutile, je le sais bien. »

Elle se mit à marcher en direction opposée du bois, suivie par l’arabe.

« Mon véritable nom est Lyzianore Seferez, aussi connue sous le pseudonyme de Sagitta. Exilée de la terre des métamorphes depuis l’âge de huit ans, pour être la fille de l’union entre un général haut gradé et une domestique. Ma tête y est aussi mise à prix, cela va de soi. »

Elle haussa les épaules.

« Raison pour laquelle je n’ais pas fait entrer Hitaye au sein du campement. »

Elle posa une main sur sa tête et s’assit en définitive dans l’herbe.

« Raison pour laquelle je déteste mon peuple. »

Elle se laissa encore une fois tomber en arrière pour s’allonger, un petit sourire attaché aux lèvres.

« Et raison pour laquelle je déteste nos sociétés et ces présumés dirigeants, plus dictateurs qu’autre chose. »

Elle soupira et fixa les premières étoiles qui scintillaient dans le ciel.

« Mais, à votre tour ; je ne sais absolument rien de vous… ! »

[Navrée pour le style mais je suis crevée]
Revenir en haut Aller en bas
Gorgotha

avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 30
Amour : Recherche même ce qu'est ce sentiment.
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Titre: Servant de Lumina
Niveau: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mise au point   Lun 2 Juin - 19:01

Elle le flattait, peut-être réellement ou bien par ironie ou peut-être encore dans un autre but, cherchant sûrement à s'attirer sa sympathie, mais il n'en ferait pas la remarque malgré que cela lui déplaise. Elle lui reposa ensuite la question, lui demandant si il lui apprendrais, la réponse était tout trouvé et elle semblait s'en doutait mais il souhaitait lui expliquer avant quand d'un coup elle décida de partir vers il ne savait où. Il monta en selle derrière cette jeune femme et se laissa guider durant les longues heures observant le paysage et les réactions de la métamorphe. Pourquoi cet excès de confiance en sa personne, tout ça parce qu'il l'avait aidé, comme il l'aurait fait pour n'importe qui dans sa situation ou bien y avait-il autre chose et où pouvait elle bien l'emmener depuis tout ce temps vers le Sud, la forêt des Ombres, plus loin, ou peut-être ailleurs, il ne souhaitait pas partir trop loin d'Ergoth, il devait la protéger en cas de problème et même si cette distance pouvait être parcourue en quelques minutes il n'aimait pas perdre ce temps ni ne pas être au courant.
Le temps passa, le chemin se faisait de plus en plus long mais il arrivèrent finalement là où Eve voulait l'emmener, voir la forêt des Ombres, cette terre autrefois si fier et glorieuse rendue à un tribalisme profond depuis peu dans l'histoire et après cette visite rapide de cette ville ils allèrent dans un coin plus reculé pour parler de nouveau. Elle évoqua son vrai nom, le pourquoi de sa venue ici et de ses réactions.

- Il y a maintenant environ 100 ans je vivais dans le royaume métamorphe, je m'y plaisais bien, d'une certaine manière ils me ressemblaient, je suis rapidement devenu conseiller auprès de l'ancien roi. A peine une année après mon arrivé j'étais auprès du roi, presque un confident, tout cela parce que j'ai connu son père aussi. Beaucoup de nobles du royaume en représailles à cet excès de confiance envers un étranger on commis des actes graves déclenchant une sorte de guerre civile. Ce fut une grande famine et le peuple reprit des instincts animaux. Je suis partit à cette époque, allant dans divers pays chercher de l'aide, mais je ne put en trouver qu'il y a à peine 30 ans, chez les elfes. C'était trop tard par contre. Les elfes envoyèrent 8 druides ici dans le but d'aider à faire revivre la forêt et rétablir un semblant d'ordre, 8 druides extrêmement compétent, 6 ne mirent jamais pied dans la capital, tué dans la forêt même par les habitants devenue presque fou, les deux derniers refusèrent de continuer et rentrèrent chez eux, mais seulement un arriva en Qualinesti. L'ancien roi elfe, furieux, refusa toute aide avec ce pays et ce n'est que depuis ce moment là que tout s'améliore, très lentement mais cela s'améliore.

Il laissa un silence, plutôt long avant de reprendre.

- Pourquoi cette histoire? Pour vous dire que malgré ce que vous avez vécut ce n'est qu'une part de l'histoire de ce peuple que vous haïssez tant. Vous pouvez reniez autant que vous voulez le royaume, son fonctionnement, son histoire même mais n'oubliez pas qu'à l'intérieur il existe toujours des gens bons qui ne cherche que la paix et le bonheur et que malheureusement ceux malveillant réduise ces espoirs à néant.

Il était debout depuis le début, observant la métamorphe d'un regard étrange.

-Quand à moi... et bien que dire... vous l'avez devinez facilement, je suis un dragon, peut-être l'un des derniers, mes semblables se cachent tellement, avide de leur gloire, qu'il est presque impossible de savoir s'il existe encore. A part cela, vous le comprendrez, j'ai beaucoup voyagé, de ci et de là, il faut dire que j'ai eut le temps. Il n'y a pas grand chose d'autre à savoir sur moi ensuite, je suis d'un banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise au point   Lun 2 Juin - 23:33

La jeune écouta sagement tous ce qu’avait à raconter le dragon, sans émettre le moindre mouvement, baladant simplement son regard d’une étoile à une autre. Cette histoire, elle la connaissait ; c’était tous de même la moindre des choses que d’instruire ses enfants sur l’histoire de notre peuple en tant que parents, surtout hauts placés. Et voila une quête au moins à laquelle n’avait pas faillit les géniteurs de la belliqueuse.

Celle-ci soupira et ferma les yeux, comme pour brûler ses souvenirs ; une guerrière digne de ce nom ne pouvait se permettre de laisser une place à ses sentiments dans l’histoire de sa vie, et les oublier ne lui ferait certainement pas plus de mal, bien au contraire.

Mais elle était tous de même étonnée, d’avoir affaire à quelqu’un ayant contribué à la pseudo-amélioration de ce qu’elle devrait appeler phratrie, et qui avait même eu quelques affinités avec l’un de leurs rois.

C’est suite à cette pensée, alors que le silence régnait à présent, que s’en enchaina une autre ; comment pouvait-on vivre si longtemps, pour voir disparaitre autour de nous ce que nous avons chéri, nos buts, ou encore ce que nous nous sommes efforcé à rendre meilleur ? Elle tourna la tête et scruta quelques instants le visage de son interlocuteur. Il devait posséder une grande force d’esprit, une volonté extraordinaire, pour rester de marbre après tant de pertes. Elle reporta son regard sur le ciel nocturne. Souvent, on lui avait répété qu’il ne fallait vivre que pour le présent, et pour le futur. Elle s’était efforcée à agir comme tel, mais au fond d’elle-même, elle savait bien qu’il y avait des fosses qui ne pourraient probablement jamais être comblée, et qui lui rendait ce chemin qu’elle tentait d’ignorer escarpé.

Et si cet homme y arrivait si simplement, cela voulait-il dire qu’elle était faible ? Ou avait-il mit des siècles, pour y parvenir, ce qui signifierait alors qu’elle-même n’y parviendrait pas ?

Elle fût saisie quand le concerné repris la parole ; elle ne savait pas combien de temps avait duré ce silence, cependant, les réflexions qu’elle se posait, si dures soient-elles, la faisait réfléchir.

Ce qu’il avait à dire maintenant était tout aussi intéressant, pourtant son insistance sur le mérite qu’elle devrait offrir aux siens ne lui plaisait guère. Lorsqu’elle fût certaine qu’il ait terminé, elle se rassit et passa une main dans ses cheveux, la tête inclinée vers la droite et le regard perçant. Cette manière qu’il avait de rester flou sur le sujet, de persister à dire que sa vi était d’un banal mais de ne rien vouloir ajouter, elle la connaissait bien. Plus jeune, c’est ainsi qu’elle aurait réagit, néanmoins elle avait bien vite appris qu’en agissant ainsi, on divulguait sans vraiment s’en rendre compte des points faibles qui s’avéraient être profonds…

Nonobstant, elle ne dit rien à ce propos ; si elle continuait à insister, peut-être l’autre en serait las, et surtout la soupçonnerait de vouloir acquérir des informations sur sa vie par ce stratagème pourtant conseil. Si un jour il lui venait l’envie de lui dire quelque chose, il le ferait. Entre temps...


Long soupir après lequel elle jeta un court regard à la Lune.

« Plus jeune, on me répétait souvent une superbe citation, que jamais je n’oublierais… »

Elle porta à nouveau son regard dans celui du dragon.

« Il n’y a pas d’un côté les bons, et de l’autre les mauvais… Il y a une part de bien et de mal en chacun de nous. Ce qui compte, c’est celle que l’on choisit de montrer. »

Elle esquissa un sourire fugace.

« Tant de belles paroles, qui imagent parfaitement ce qu’elles ont à présenter, et ce que vous m’avez dit. Pourtant, savez-vous, beaucoup de personnes agissent persuadées de faire le bien, avant qu’on ne leur assure le contraire. Et même après prévention, elles s’entêtent, persistent, et n’entendent ce que ses proches disent être la voix de la raison car, au fond d’elle-même, ce qu’ils jugent être le bien, c’est l’idéal qu’ils se sont construits, et non celui que d’autres ont voulu lui imposer. Peut-on dire, dans ce cas, que cette personne est mauvaise ? »

Et le terrain qu’engageait la métamorphe n’était pas méconnu.

« Je veux dire par la qu’on a tous nos ambitions, si différentes soient-elles. La plupart, celles des pions, se regroupent en deux catégories distinctes, certes, mais il arrive que d’autres, plus rares et plus originales, viennent s’opposer à la règle, et sèment quelques grains d’anarchie, celles des révolutionnaires. »

Elle haussa les épaules.

« Evidemment, si nous avions chacun de telles idées, le monde ne ressemblerait plus à rien, mais je persiste à dire que certaines sont bonnes à appliquer alors que d’autre arbitreront bonnes celles que moi-même je critiquais. »

Elle se frotta vivement les mains tout en enchainant.

« Tous cela pour en venir au fait que j’ai jugé désastreuses les idées des divers chefs de notre phratrie -Je souligne bien que je n’ai rien contre le peuple, hormis son manque de volonté-. Alors oui, il reste des gens dont les intentions sont bonnes, je ne le nie pas et le problème ne réside pas là. Non, le problème, c’est que le pouvoir n’est que rarement placé entre de bonnes mains, et même s’il l’est, je ne sais que trop bien qu’on veut la liberté aussi longtemps qu’on n’a pas la puissance, et que lorsqu’on acquiert cette dernière, on veut la suprématie… »

Elle laissa échapper un rire nerveux et leva les yeux au ciel.

« A quoi bon se fatiguer à élire des rois et des reines : nous savons nous diriger, non ? »

Elle se releva et caressa le pelage noir de son étalon, le regard vide. Après un long silence, elle déclara :

« Aimer mes supérieurs, leur dire oui aveuglément, et me battre contre ma volonté… Très peu pour moi ! C’est bon pour la catégorie de personne que j’ai précédemment appelée pions. Alors si par surcoit il m'ont gâché la vie... Je sais bien que vous avez raison, que c’est vrai que j’haïs entièrement qu’une petite partie de notre histoire, mais au fond, il n’y a pas que ça qui me gêne… »
Revenir en haut Aller en bas
Gorgotha

avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 30
Amour : Recherche même ce qu'est ce sentiment.
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Titre: Servant de Lumina
Niveau: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mise au point   Mar 3 Juin - 22:39

Elle lui répondit franchement, lui expliquant profondément son point de vue sur ce qu'il venait de dire, mais cela lui gênait, elle n'avait toujours pas compris ce qu'il essayait de lui faire comprendre, c'était dommage, il devrait lui dire franchement et honnêtement, ce faire en quelque sorte donneur de moral et cela le gênait un peu. Il se rapprocha d'elle, dans son dos et posa une main compatissante sur son épaule, essayant d'adoucir au plus possible ses propos.

- Ce que j'essaie de vous faire voir dans ce récit n'est pas ce que vous dites mais tout autre chose. En ville, après vous avoir aidé vous avez refusé que je vous appelle métamorphe, reniant totalement cette appartenance non pas seulement de dire, mais aussi d'âme, cela ce voyait dans votre regard et la virulence de votre réaction. Je pense que vous confondez peuple et race. Soyez fier d'être une métamorphe, car cela ne veut pas dire que vous êtes un être sauvage et agressif. Vous pouvez haïr de tous les feux de l'enfer ce peuple, mais jamais je ne laisserais quelqu'un haïr complètement ce peuple, j'ai connu trop d'âmes noble et pure dans cette forêt pour laisser cela.

Il laissa ensuite tomber sa main et recula, mettant un espace entre eux.

- Je suis un peu dans le même cas que vous pour le peuple métamorphe d'aujourd'hui. Je ne le déteste pas, je connais ses ressources, mais j'éprouve une sorte de tristesse en voyant ce qu'il est devenu.

Il avait remarqué une certaine chose chez elle quand il avait dit être banal, mais ne savait comment le décrire, peut-être une déception ou bien ne le croyait-elle pas quand il disait cela, c'était peut-être vrai mais il pensait sa vie si banal et triste, peut-être sa longévité lui avait fait penser cela avec le temps alors que beaucoup penserait le contraire en sachant plus de lui, mais il n'aimait pas parler de lui, préférant laisser flou son histoire et en bâtir une autre avec les personnes qu'il rencontrait, ne pas laisser de préjugé sur lui. Mais soudain lui vint une idée, il voulait savoir quelque chose mais ne pourrait pas le demander directement.

- Je semble vous intriguer, non? Mais je doit vous avertir, si un lien quelconque apparaît, oubliez le immédiatement, je met un point d'honneur à cela, refusant de souffrir aussi longtemps que ma vie me le permettra à cause d'un amour fugace, même si long pour d'autre. J'ai connut cela une fois et je le regrette encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise au point   Ven 6 Juin - 22:35

La chaleur de la main d’Ekhlezy fit tressaillir la jeune femme : certes, elle l’avait entendu arriver, mais elle ne s’était pas attendue à ce qu’il daigne compatir. Nonobstant, elle ne bougea pas, les yeux toujours rivés sur un ruisseau qui passait au loin, et qui était jusqu’à présent son seul échappatoire.

Elle écouta, comme les autres fois, l’entièreté de ce qu’il disait, bien qu’elle n’en donne pas vraiment l’impression. Elle avait tantôt mal interprété ce qu’avait voulu lui expliquer le dragon, mais après tout, quelle importance ? Cela valait de même ; si elle acceptait qu’on l’appelle métamorphe, on risquait de la confondre avec les ratés du peuple. A moins que…

Une lumière illumina son esprit et un sourire éphémère enjoliva son visage durant quelques instants, alors que son interlocuteur retirait sa main et reculait. Elle se retourna pour encore une fois être confrontée à son regard, et s’apprêta à parler, mais celui-ci reprit trop vite.

Elle haussa un sourcil face à la nouvelle déclaration ; ce n’était pourtant pas pareil. Alors qu’il était teinté de regrets et de tristesse, c’était la rage qui se consumait dans l’esprit de la gardache. Encore une fois, alors qu’elle comptait prendre la parole, l’inconnu la coupa inconsciemment. Et si elle n’avait pas déjà les sourcils haussés, elle n’aurait manqué d’ajouter cette touche d’étonnement sur sa figure.

Lui qui tantôt faisait tout ce qui était en son pouvoir pour atermoyer ce qu’il avait à dire s’était fait si direct qu’elle n’avait pu cacher sa surprise, et laissa échapper un rire nerveux. Et sans doute était-ce l’effet voulu, car elle doutait qu’il n’eu agit ainsi inutilement.

Certes, il l’intriguait, mais probablement pas de la façon dont il entendait le mot…


« Et même si c’était le cas, quelle différence, pour vous ? »

Elle haussa les épaules.

« Si je devais m’en tenir à tous les hommes ayant succombés à mon charme, je ne serais déjà plus de ce monde… Ce que je veux dire est que, même si cela venait à se produire, tout ne serait que dans mon esprit. »

Elle esquissa un sourire.

« De surcroit, aucune différence de votre côté. J’en présume donc que celui qui devrait oublier de quelconques liens qui viendraient à se former, se serait vous… »

Bien qu’elle ne le laissa pas paraitre, elle nota aussi qu’elle avait vu juste au propos de divers pertes. Elle fût d’ailleurs en quelques sortes rassurée de savoir qu’il en souffrait encore à ce jour… Après une courte pause, elle reprit.

« Cependant, je vous remercie ; ce que vous m’avez dit m’a bien fait réfléchir… Vous avez raison. Ce n’est pas la race des métamorphes qui est à changer, c’est la mentalité et l’aura du peuple… Si je vous demandais un service, accepterez-le vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Gorgotha

avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 30
Amour : Recherche même ce qu'est ce sentiment.
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Titre: Servant de Lumina
Niveau: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mise au point   Ven 6 Juin - 23:42

Elle avait bien réagit à cette surprise, une grande partie d'étonnement et d'incrédulité en entendant ces propos, de très grande chance qu'elle ne voit rien en lui de plus qu'un être étrange qui pourrait l'aider pour le moment, un bon point. Elle alla jusqu'à ce justifier, un autre bon point, rien ne pouvait laisser transparaître quoi que ce soit, et cela lui convenait parfaitement. Il ne put qu'acquiescer en entendant cela, un léger geste plus reflex et révélateur qu'autre chose. Elle lui dit avoir compris, peut-être pas mais au moins elle en acceptait l'éventualité et cela suffisait à satisfaire sa conscience. Elle lui demanda ensuite son aide, du moins pas vraiment son aide mais simplement s'il envisagerait de l'aider si elle demandait.

- Cela dépend si ce que vous proposer sert mes intérêts, ou du moins ne les gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mise au point   Dim 8 Juin - 1:16

Sagitta pencha légèrement la tête et marqua une longue avant de répondre à la question, à laquelle elle s’était de toute manière attendue. Et le temps de ce silence pesant, elle n’avait cessé de défigurer son interlocuteur, et de le fixer avec un tel air qu’il aurait pu laisser croire qu’elle lisait en lui comme aux travers d’un livre. Elle alla même jusqu’à sourire machinal, qui reflétait probablement sa propre constatation du délicat de la situation.

Le dragon avait acquiescé, suite d’un probable consentement, lorsqu’elle lui avait conféré son avis aux propos de sa remarque. Et ce signe avait en partie été inconscient, elle en était certaine, preuve qu’elle se trouvait jusqu’alors sur la bonne voie. Surtout, ne pas se laisser distraire, ne pas oublier son objectif, et procéder contentieusement, avec conscience de chacun de ses gestes, chacune de ses paroles… Rien, elle le savait, ne pouvait la troubler, au risque d’échouer dans son entreprise.

La jeune femme se racla la gorge, sans lâcher les traits du visage de son interlocuteur du regard.


« Que diriez-vous de sortir le peuple des métamorphes de l’ombre, hm ? Je vous propose de m’aider à me hisser à la place de chef. »

Déclara-t-elle explicitement.

[Désolée je suis crevée et puis bah j'ai été voir un extrait de la nuit de Valognes et... Là je suis encore sous la charme de Dom Juan XD]
Revenir en haut Aller en bas
Gorgotha

avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 30
Amour : Recherche même ce qu'est ce sentiment.
Date d'inscription : 25/05/2008

Feuille de personnage
Titre: Servant de Lumina
Niveau: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mise au point   Mer 11 Juin - 23:24

(désolé du retard, beaucoup de boulot)

La métamorphe lui proposa un coup d'état bien ambitieux, vut l'état des choses sûrement pas autant que cela.

- Un coup d'état en votre faveur. Je vous l'accorde la reine actuelle se préoccupe peu de son peuple mais cela ne me regarde guère, et je pourrais bien mener cette entreprise seule, sans problème sans doute, ce peuple ne possède aucune force capable de me rivaliser et même en groupe il ne pourrait attendre la chair sous la carapace mythique des dragons. Pourquoi vous mettre au pouvoir? Rien ne me dit que vous seriez meilleur souveraine que l'actuelle, je pense même que vous pourriez être pire monarque. Vous détestez ce peuple pour sa raison d'être, son âme profonde qui est sortie à l'air libre aujourd'hui, comment voulez-vous lutter en votre nom seul contre cette nature tribal profonde qui gangrène ce peuple depuis sa création, les elfes si sage et patient on eux même renoncé à résoudre ce problème et on pourtant cherché un remède à la cause même du problème avec tout leur moyen possible, les meilleurs qui soit. La seule solution serait l'éradication pur et simple pour remettre ce peuple sur le droit chemin, détruire tout le mal pour n'en laisser que le pur et rebâtir le royaume sur de meilleur base. Je ne serais pas l'acteur d'une telle chose, la reine est apprécié du peuple et même si elle ne fait rien tant que cela est il ne pourra rien se passer pour sa tête. J'en suis désolée, mais de manière concise cela ne sers en aucun cas mes intérêt.

Elle semblait franche et froide, il en ferait sûrement de même dans ses réponses, mais cette idée de renverser la monarque ne le tentait guère, les métamorphes était alliée aux humains et elfes et par leur intermédiaire aux anges, tant que cela durerait il ne toucherait à rien, la guerre était proche et avoir des alliés en état de combattre était des plus utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mise au point   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise au point
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mise au point] - Titres, orthographe, expression
» Une cellule zombie mise au point par des "chercheurs" américains
» Mise au point [Pv Stip, Link, Acrya]
» Mise au point bridge
» Réunion de mise au point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of Eternia :: Forêt des Ombres :: La Forêt :: Les Sous Bois-
Sauter vers: